Non à la guerre en Ukraine

Non à la guerre en Ukraine

Non à la guerre en Ukraine, 

OUI à la Paix et aux droits des peuples à disposer d’eux-mêmes !

La Russie a déclaré la guerre à son voisin l’Ukraine.

Avec les féministes russes, celles de la Marche Mondiale des Femmes et d’autres pays, nous condamnons l’invasion de l’Ukraine décidée par le gouvernement Poutine.

En tant que féministes, depuis la création de l’UFM, nous avons toujours affirmé aussi notre engagement pour « la défense des droits des enfants, de la paix, du progrès social et des libertés démocratiques » (article 4 de nos statuts) et le rejet de la guerre, qui va à l’encontre de notre projet pour l’égalité, le progrès et l’émancipation des femmes dans une monde meilleur 

  • Parce que la volonté d’autodétermination et l’indépendance de tous les peuples, y compris du peuple ukrainien, doivent être respectés
  • Parce que le rapport de force instauré par la guerre ne saurait être garant de démocratie
  • Parce que nous savons que ce conflit armé engendre comme tous les autres violences, bombardements sur des victimes innocentes, destruction de leur vie, exode, pauvreté, insécurité, peur et a des conséquences graves à long terme sur les populations
  • Parce que de plus les femmes et enfants en particulier sont ciblés par les violences sexuelles : viols, agressions sexuelles sont utilisés comme armes de guerre, mais aussi les risques de traite humaine, de prostitution et de pédocriminalité sont accrus (les ukrainiennes sont actuellement les plus recherchées sur les réseaux pornographiques).  

Aujourd’hui, les féministes russes dénoncent aussi le retour aux valeurs traditionnelles prônées par le gouvernement Poutine dans cette guerre. Elles encourent la répression d’État contre celles et ceux dont le mode de vie, l’identité et les agissements ne sont pas conformes aux normes patriarcales étroites.

Nous dénonçons également toute manœuvre impérialiste qui vise à préserver les intérêts économiques et politiques des grandes puissances occidentales, sans tenir compte des peuples.

Les différents pays doivent œuvrer à la paix et la fin du conflit. Toutes les personnes qui veulent quitter le pays pour se réfugier doivent pouvoir être accueillies dans de bonnes conditions. Nous dénonçons la discrimination dont sont victimes les Noir.es. 

Nous répondons à l’appel des féministes russes aux féministes du monde entier à se joindre à leur résistance, [La Résistance féministe anti-guerre est une campagne anti-guerre lancée par des féministes russes.] à exprimer clairement leur dénonciation de tout type de guerre et de la répression dont elles pourraient être victimes en raison de leur prise de position. 

NON A LA GUERRE ET A LA BARBARIE !

OUI A LA PAIX ! OUI AU RESPECT DES PEUPLES !