Elles sont dans le rouge !

Elles sont dans le rouge !

Robes, jupes, shorts, pantalons tâchés de rouge au niveau de l’entrejambe décoraient étrangement la Place de l’enregistrement à Fort-de-France vendredi 27 mai 2022. Telle était la mise en scène imaginée par l’UFM pour interpeller les passants sur la question de la précarité menstruelle à l’occasion du 28 mai, Journée mondiale de l’hygiène menstruelle. Cette journée mondiale a pour but de sortir les règles de la sphère privée et intime, montrer qu’il s’agit d’un problème de société, qui concerne les politiques publiques sanitaires, culturelles, économiques.

Les militantes de l’UFM ont investi la place publique pour y animer une conférence publique et distribuer des tracts. Rita Bonheur, la présidente de l’UFM, Marie-Josèphe Hardy Dessources Sellaye et Dominique Dorléans ont évoqué les enjeux :

  • banaliser le discours sur les règles et revendiquer les conséquences des règles (changement d’humeur, fatigue, douleurs…) ;
  • demander l’installation de distributeurs gratuits de protections périodiques dans les établissements scolaire et universitaire en Martinique ;
  • demander de faciliter l’accès aux protections périodiques y compris écologiques telles que les serviettes et culottes menstruelles lavables).

La précarité a un visage de femme

Elles ont également rappelé que la précarité touche essentiellement les femmes en Martinique, aggravée par la crise du covid-19.  Etudiantes, femmes en situation précaire, sans abris, en prison… sont davantage touchées.

Résumé de l’enquête « 28 jours »

Cindy Lagier, chargée des études au sein du Centre de Ressources Angela Davis, a présenté les résultats de l’enquête « 28 jours » à laquelle 682 personnes ont répondu. Le sondage portait sur la perception du coût de l’achat de protections périodiques.

Il montre que près de 70 % des répondantes trouvent que les prix des protections périodiques sont élevés ; les femmes âgées de 16 à 25 ans plus particulièrement. On note que plus le flux des règles est abondant, plus elles perçoivent le coût des protections hygiéniques comme élevé. Ce sont essentiellement les 19 à 40 ans et qui ont un flux moyen à très abondant qui estiment que ces achats diminuent beaucoup leur budget. Les serviettes jetables sont les plus utilisées (85 %).

Enquête à lire dans son intégralité ici.

28 mai une date qui a du sens

28 : pour les 28 jours correspondant à la durée moyenne d’un cycle menstruel.

Mai : 5e mois de l’année, symbole du nombre de jours moyen de la durée des règles.